Espace candidats saisonniers - Conditions générales

ATTENTION LISEZ BIEN ATTENTIVEMENT TOUTES CES INFORMATIONS.

/!\ BEAUCOUP DE NOUVEAUTES EN 2018 !

PRESENTATION

Le travail saisonnier aux Myrtilles du Trimoulet est proposé aux personnes françaises et étrangères déjà en France en règle à partir de 16 ans révolus
Doivent être considérés salariés étrangers au regard des formalités liées à l’embauche, les ressortissants d’un pays non membre de l’Espace Economique Européen(1) et hors Suisse(2).

(1) Les pays de l’Espace Economique Européen (EEE) sont : la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la Grèce, l’Irlande, l’Islande, l’Italie, le Liechtenstein, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Grande Bretagne, la Suède, et depuis le 1er mai 2004 Chypre et Malte.
(2) Les suisses sont autorisés à travailler sans titre de séjour.

ATTENTION
Bien qu’il soit saisonnier le travail proposé est un véritable travail à part entière. La cueillette des myrtilles ne demande pas de force physique mais requiert concentration et motivation. Les personnes rapides et manuelles seront plus à l’aise pour se familiariser avec les gestes de la cueillette et atteindre le rendement horaire minimum. Certaines personnes ne parviendront jamais à l’atteindre. C’est à elles de juger rapidement si elles doivent continuer…
Notre expérience de 25 ans au cours de laquelle plusieurs centaines de saisonniers se sont essayés à la cueillette nous a démontré que les cas d’échec avaient très souvent les mêmes causes: manque de sommeil, manque de motivation, méconnaissance du monde du travail et de ses exigences...
Avis aux parents : mes vergers sont de vrais lieux de travail, pas des garderies ou centre aérés.
Avis aux chasseurs d’attestations en tout genre ou touristes du travail : mes vergers sont de vrais lieux de travail !

CONDITIONS REQUISES

  • avoir de bonnes conditions physiques et mentales
  • aimer le travail au grand air et prévoir dans un petit sac son ravitaillement (eau et nourriture) et stylo
  • apprécier le travail en équipe
  • savoir parler, comprendre et lire la langue française
  • avoir un moyen de locomotion motorisé (voiture, scooter, moto) et ETRE AUTONOME. Il n’y a ni gare S.N.C.F ni bus dans les environs…  Nos vergers sont distants de 6 et 15 km et les campings à au moins 6 km. Si vous n’êtes pas sûr d’avoir un moyen de locomotion : renoncez !  Le Pôle ressource mobilité (réseau d acteurs Pole Emploi+Conseil départemental+FSE) propose une location de véhicule (du scooter à la voiture) sous condition (projet et situation : RSA, AAH, demandeur d'emploi..) tel 05 55 63 93 20
  • avoir un téléphone mobile avec réseau couvrant et batteries chargées pour pouvoir appeler l’entreprise.
  • être joignable pour vous convoquer a n'importe quelle heure de la journee (ex : Il pleut le matin donc pas de cueillette, mais pas l’après-midi donc cueillette !)
  • être disponible. Cueilleur : nous comptons sur votre présence à chaque cueillette. Si vous n’êtes pas sûr d’être disponible: renoncez !
  • être disponible. Conditionneur : nous comptons sur votre disponibilité pendant toute la saison car vous habitez à moins de 15 minutes de l’entreprise.
  • avoir sa propre solution d’hébergement. Camping car et camping sont les moins bonnes solutions…
  • avoir un compte bancaire pour y déposer le chèque de paie qui sera libellé à votre nom…

NOS CRITERES DE SELECTION SONT PAR ORDRE : DUREE DE DISPONBILITE, ANCIENNETE, HEBERGEMENT « EN DUR » A PROXIMITE DE LA FERME.

PERIODE DE TRAVAIL

  • Cueilleur :  Durée de disponibilité de 4 SEMAINES calendaires complètes (la semaine commence lundi et finit dimanche). Si vous savez que vous ne serez pas disponible, renoncez !
  • En 2017 : 57 journées de cueillette du 19/6 au 05/9
  • En 2016 : 36 journées de cueillette du 04/7 au 26/8
  • En 2015 : 59 journées de cueillette du 16/6 au 10/9
  • En 2014 : 53 journées de cueillette du 16/6 au 11/9
  • En 2013 : 55 journées de cueillette du 10/7 au 27/9
    * en fonction de la météo, le matin, nous commençons le plus tôt possible pour faciliter les conditions de travail et garantir la qualité des fruits.
  • Conditionneur : disponibilité pendant toute la saison. Vous habitez à moins de 15 minutes de l’entreprise.

REMUNERATION DU TRAVAIL  ATTENTION : EVOLUTION !

  • Cueilleur : La convention collective des exploitations agricoles du département de la Creuse fixe le rendement de cueillette entre 5 et 7kg en vrac par heure pour le cueilleur. Lors de la campagne 2017 aux Myrtilles du Trimoulet, il a été décidé d'abaisser ce rendement. A partir de 2018, une prime d'assiduité va être versée à partir de la 2e semaine de travail effectif (à condition quelle comporte au moins 2 jours de cueillette). Le nouveau rendement de cueillette demandé est de 5 kg/h en vrac. Le salaire de base par kg cueilli est fixé à : SMIC horaire (9.88€)/5. Le salaire de base kg cueilli est majoré d'une indemnité congés payés de 10%. La prime d'assiduité est de 2% par semaine ajoutée au salaire de base généré par les kg de fruits cueillis. Elle est exclue du calcul de l'indemnité congés payés. Une absence ou un retard injustifié fait perdre la prime pour 2 semaines tandis qu'un abandon de poste fait perdre l'intégralité de la prime.

      Attention : une absence ou un retard se justifie par des preuves : certificat médical, rendez vous médical ou à pole emploi ou administration. Un retard lié à un problème de voiture peut pénaliser chaque passager du covoiturage.

 

            Exemple de rémunération d'un cueilleur aux Myrtilles du Trimoulet : Mme X a cueilli 1200kg de myrtilles du 19/06 (semaine 25) au 08/09 (semaine 36) sans aucune absence ni retard injustifiés.

  Nouveau Rendement 5kg/h avec prime d’assiduité 2018

Ancien Rendement 6kg/h sans prime d’assiduité

Salaire de base par kg cueilli 9,88€/5 = 1,976€/kg  9,88€/6 = 1,646€/kg 
Salaire de base pour 1200kg 1200kg x 1,976€/kg = 2371,20€  1200kg x 1,646€/kg = 1976€ 
Indemnité congés payés 2371,20€ x 10% = 237,12€  1976€ x 10% = 197,60€ 
Prime d'assiduité de la semaine 26 à semaine 36

11semaines x 2% = 22% 

2371,20€ x 22% = 521.66€ 

0 € 
Salaire brut 2371,20€ + 237,12€ + 521.66€ =  3130€  1976€ + 197,60€ = 2173,60€ 
Salaire brut par kg cueilli pour 12 semaines de présence 2,608€/kg  1,811€/kg 

          

  Mme X qui a cueilli 1200 kg en 12 semaines aura donc une augmentation de son salaire brut de 956.40€ soit 44 % par rapport à l’ancien mode de rémunération.

 

            Exemple de rémunération d'un cueilleur AUTRE EXPLOITATION EN LIMOUSIN avec rendement fixé à 7kg en vrac par heure

                        Mme Y a cueilli 1200kg de myrtilles.

                        Salaire de base par kg cueilli :  SMIC horaire (9.88€)/7  = 1.411€.

                        Salaire de base kg  :  1200kg x 1.411€ = 1693.71€.

                        Indemnité congés payés : 1693.71€ x 10% = 169.37€.

                        Salaire brut : 1693.71€ + 169.37€ = 1863.08€ = 1.552€/kg soit 1.60 €/kg de moins qu'au Myrtilles du Trimoulet

 

  • Conditionneur : Le salaire de base par heure de travail effectif est : SMIC horaire soit 9.88€/h0.  Le salaire de base par heure de travail effectif est majoré d'une indemnité congés payés de 10%. En l'absence de travail de conditionnement, le salarié est affecté au poste de cueillette et il bénéficie de la prime d'assiduité liée à la cueillette.
  • Charges sociales salariales : variable selon la situation de chacun (assurance mutuelle complémentaire), aux environs de 20%... à déduire du salaire brut pour obtenir le net à payer.

ELEMENTS DU CONTRAT DE TRAVAIL

  1. ENGAGEMENT :  La personne est engagée en C.D.D DE TYPE SAISONNIER  pour faire face aux activités liées à la saison des myrtilles en qualité d'ouvrier. Le salarié est affecté à la récolte des myrtilles et à toutes tâches s'y rapportant. Il est placé sous la responsabilité hiérarchique du chef d'exploitation ou de son représentant. Il s'engage à respecter les conditions d’embauche qu’il a lu et accepté lors de son inscription sur www.myrtille.fr ainsi que les consignes de travail. Il sera muni de son téléphone mobile (convocations) et d’un stylo à bille de couleur noire.
  2. DUREE DU CONTRAT : Le contrat prend effet au premier jour de travail effectif pour une durée minimum de 4 semaines calendaires, sauf en cas d' évènement préjudiciable à la récolte. Dans ce cas particulier, le contrat prend fin à la date de l' évènement. Une période d'essai de deux jours travaillés est fixée au cours de laquelle chacune des parties peut y mettre fin sans préavis ni indemnité. Celle-ci débute au premier jour de travail effectif. La durée de travail effectif est évoquée à l’article 5.
  3. RUPTURE DU CONTRAT : Rappel article L1243-1 du Code du Travail :  (…), le CDD ne peut être rompu avant l'échéance du terme qu'en cas de faute grave, ou d'inaptitude médicale prouvée. Il peut (…) être rompu par le salarié lorsque celui-ci justifie d'une embauche en CDI ou en cas de force majeure imprévisible et insurmontable ou accord des parties (le salarié et le gérant). Attention : après la période d'essai, le fait de quitter l’entreprise sans justification préalable effectuée auprès de Mr G Estienne et sans respecter de préavis ou le fait de ne pas se présenter au travail constituent une faute grave : l'abandon de poste. Comment l'entreprise peut elle fonctionner si le salarié ne vient pas faire son travail alors qu'il a été sélectionné à la place d'un autre et que l'on compte sur lui ? Afin de récupérer la somme investie par l'entreprise (120€ par salarié) l'employeur est en droit de demander au juge les dommages-intérêts correspondant au coût de gestion du salarié (enregistrement du candidat et de ses documents, déclarations d’embauche et déclaration trimestrielle de main d’œuvre, production et envoi des documents à la MSA, enregistrement de la production et calcul et envoi du bulletin de salaire et attestations au salarié) mais aussi aux frais de recrutement auprès d'une agence intérim. Toute modification des dates de disponibilité ne peut être validée qu'avec l'accord de G Estienne sur les deux exemplaires du contrat.
  4. LIEUX D EMBAUCHE ET POSTES DE TRAVAIL  Le lieu d'embauche et le poste de travail pour les cueilleurs sont situés soit Commune de Boussac Bourg à la parcelle cadastrale BM92/BM94 dîte verger du Trimoulet, soit à la parcelle cadastrale AH25 dîte verger de Buxerolles, soit Commune de Clugnat parcelle cadastrale E586 ou 935 dîtes vergers de Ribérolle soit à la parcelle E 1073 dîte verger de la Faye Chapon.. Le lieu d'embauche et le poste de travail en station est situé à la parcelle cadastrale BN71 dîte batiments d'exploitation du Trimoulet. Au travail, l’utilisation de téléphone portable, lecteur de musique est interdite.
  5. DUREE DU TRAVAIL : La La durée hebdomadaire de travail ne peut excéder 35 heures en moyenne par cycle. La durée de chaque cycle est de 12 semaines. Sont des heures supplémentaires les heures effectuées au-delà de 35 heures en moyenne sur le cycle. Le travail est interdit aux jeunes de moins de 16 ans de 20H à 6H et aux jeunes âgés de 16 à 18 ans de 21H à 6H. Les horaires sont déterminés au jour le jour par les prévisions météo. Le salarié appelle le répondeur de l’entreprise pour connaître la consigne d’embauche. Le travail peut être interrompu, sans contrepartie pour le salarié pour les raisons suivantes de chaleur-pluie pouvant affecter la qualité de production et les conditions de travail des salariés. Ne constituent pas du temps de travail effectif : les temps de pauses, de restauration et les temps d’habillage/déshabillage des vêtements personnels.
  6. ECHEANCE DE PAIE : fin de campagne. Possibilité de versement d'un acompte en milieu de saison et au terme du premier mois sur simple demande du cueilleur auprès du chef de récolte, en fin de semaine. Un bulletin de salaire est établi à la fin de la saison de cueillette accompagné d'une attestation Pole Emploi et d'un chèque qui sont adressés uniquement par Poste à l'adresse indiquée lors de l inscription du salarié.  
  7. DECLARATIONS AUPRES DES ORGANISMES : Le salarié fournit au moment de l’embauche toutes les indications pour établir avec exactitude son identité, sa situation de famille, son domicile et les renseignements nécessaires pour effectuer la déclaration unique d’embauche auprès de la caisse  de retraite et de prévoyance (Mutualité Sociale Agricole de la Creuse, avenue d'Auvergne  BP  169 23000 GUERET).
  8. PRESENCE DE PERSONNE NON SALARIEE : strictement interdite sur le chantier de récolte ou en station.
  9. OUTILS DE CUEILLETTE : un ensemble en bon état comprenant 2 paniers de cueillette, 1 bougle, 1 ceinture, 1 bâche plastique pliée (contre la pluie) est remis au cueilleur qui en est responsable. Une retenue de 18.00€ sera faite pour la non restitution en bon état de tout ou partie de l’ensemble au départ du salarié.
  10. CONSIGNES ET FORMATION : l’entreprise est certifiée Globalgap (référentiels de bonnes pratiques agricoles) et se conforme à des cahiers des charges. Le salarié s’engage à en accepter les conditions. Il recevra une formation, les consignes orales liées aux mesures d’hygiène, (guide Récolte des Myrtilles, et/ou guide du Conditionneur), prendra connaissance des Consignes de sécurité et du Règlement intérieur de l’entreprise et s'engagera à les respecter.

ELEMENTS DU REGLEMENT DE L’ENTREPRISE

  • ACCES : L’accès aux bâtiments de l’entreprise est interdit sauf aux conditionneurs ou sur autorisation de l’exploitant L’accès des parcelles de la ferme autres que les vergers est strictement interdit : champs, prairies, bois, retenue d’eau, maisons.
  • CIRCULATION ET STATIONNEMENT : La vitesse sur les chemins privés de l’exploitation est volontairement limitée à  20 km/h.  Toute infraction constatée entraînera un licenciement et une mise en cause immédiate en cas d’accident. Les véhicules doivent être garés sur les parkings des vergers.
  • SECURITE : L’utilisation de matériels et véhicules susceptibles d’occasionner des blessures est interdite. Les personnes autorisées à pénétrer dans les bâtiments et notamment les conditionneurs doivent respecter la signalisation en place. Le registre d’évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs est consultable au bureau. Le panneau d’information « code du travail Affichage obligatoire » est situé dans le bâtiment principal de l’entreprise, à la porte d'entrée.
  • TROUSSES DE PREMIER SECOURS : Station de conditionnement + Camion Ivéco FRIGO + Camion Peugeot Expert
  • CONVOCATION : NE PAS QUITTER LA CUEILLETTE SANS CONNAITRE LA CONSIGNE POUR LE LENDEMAIN. CHAQUE MATIN : REPONDEUR TELEPHONIQUE DE L’ENTREPRISE 05 55 65 83 17 pour connaître l’heure et le lieu de travail. Les horaires sont déterminés en fonction des besoins. Le cueilleur sera convoqué au plus tôt possible (au mieux la veille, au pire quelques heures avant, en fonction de la météo). Il peut arriver que les informations vendues par Météo France à l’entreprise soient peu fiables et qu’il pleuve au cours d’une cueillette. Dans ce cas, la cueillette s’arrêtera immédiatement. Le saisonnier ne pourra en faire le reproche à l’exploitant ni exiger de dédommagement pour son temps ou son déplacement.  .
  • ADAPTATION : Le salarié doit prévoir : des vêtements adaptés à son travail et à la météo (temps frais le matin, chaud à midi), des boissons et nourriture à chaque cueillette. Les personnes travaillant à la station de conditionnement doivent s’équiper de vêtements adaptés notamment vêtements propres chauds fournis, souliers antidérapants et renforcés (non fournis) pour prévenir tout risque d’écrasement. La lecture et de l’application des consignes prescrites ont pour but de prévenir les risques pour leur santé et leur sécurité et fournir la qualité de travail demandée par l’entreprise
  • PROPRETE : Le cueilleur doit veiller particulièrement aux règles élémentaires d’hygiène : lavage des mains et ongles efficace après repas ou toilette. Il est interdit de fumer, boire, manger ou mâcher du chewing-gum sur le chantier. Les déchets de repas, bouteilles vides, papiers, étiquettes doivent être conservés par le cueilleur puis stockés dans les poubelles prévues.
  • RESPECT D UN CONTRAT DE TRAVAIL :  Rappel : après la période d'essai, le fait de quitter l’entreprise sans justification préalable effectuée auprès de Mr G Estienne et sans respecter de préavis ou le fait de ne pas se présenter au travail constituent une faute grave : l'abandon de poste. Comment l'entreprise peut elle fonctionner si le salarié ne vient pas faire son travail alors qu'il a été sélectionné à la place d'un autre et que l'on compte sur lui ? Afin de récupérer la somme investie par l'entreprise (120€ par salarié) l'employeur est en droit de demander au juge les dommages-intérêts correspondant au coût de gestion du salarié (enregistrement du candidat et de ses documents, déclarations d’embauche et déclaration trimestrielle de main d’œuvre, production et envoi des documents à la MSA, enregistrement de la production et calcul et envoi du bulletin de salaire et attestations au salarié) mais aussi aux frais de recrutement auprès d'une agence intérim.
  • DISCIPLINE : Le responsable a pour rôles la bonne marche et la bonne organisation du chantier de cueillette. Pour toute question, il est la personne de référence. Les consignes qu’il donne doivent être respectées sans qu’il ait besoin de les répéter. Lorsqu’il décide l’arrêt de la cueillette, tout le monde doit s’arrêter. Il faut s’informer plutôt que de faire des erreurs. Quel que soit le poste, l’utilisation des téléphones portables, baladeurs musiques n’est autorisée que pendant les pauses.
  • ORGANISATION : En début de saison, le cueilleur reçoit son matériel de cueillette. Il en est responsable. En début de journée, le cueilleur prend deux plateaux de cueillette vide. En situation de travail, un plateau vide est retourné et sert de support au plateau de cueillette. Ainsi, le plateau de cueillette n’est pas en contact avec le sol, avec les débris d’herbe etc… Tout plateau de fruits laissé à l’abandon sans étiquette est considéré comme perdu. En fin de chantier, les cueilleurs rapportent les plateaux vides.
  • AGREAGE ET PESEE: Un plateau de fruit complet contient 2.5 ou 5 kg de fruits homogènes. Le cueilleur apporte son plateau à la pesée. Il colle son étiquette sur laquelle il a noté son numéro, vérifie que le poids total est atteint sur une balance puis soumet son plateau au responsable. Le numéro de cueilleur doit être très lisible !
    1°Identification du plateau : en vue traçabilité, étiquette matricule du cueilleur collée à l’endroit sur rebord plateau.
    2°Pesée du plateau par le responsable : Poids conforme : étape suivante ; Sous poids : le cueilleur ajoute des fruits jusqu’à obtention poids cible ; Sur poids : le cueilleur enlève des fruits jusqu’à obtention poids cible .
    3°Conformité qualitative par le responsable : aucun corps étranger, ni queue, ni feuille, ni fruit vert. Fruits au stade de maturité selon consigne du jour, absence de fruits mous ou éclatés.
    Plateau conforme : étape suivante
    Plateau non conforme : refus : si la non-conformité est légère, le cueilleur peut représenter son plateau après mise en conformité ; si la non-conformité est sévère (beaucoup d’anomalies), le plateau est prélevé pour mise en déclassement (industrie).
    4°Le plateau du cueilleur est ajouté à la feuille d’agréage par le responsable, avec la variété
    5°Le plateau est palettisé dans le camion frigo.

Quand approche la fin de cueillette, le cueilleur s’efforcera de terminer son dernier plateau avant de partir sauf avis contraire du responsable. Le responsable effectuera alors la pesée précise du plateau incomplet en station. Ne pas venir aux balances s’il y a une file d’attente mais en profiter pour faire une pause en veillant à laisser ses plateaux bien à l’ombre. Risque pluie : la bâche plastique fournie à l’embauche sert à protéger les fruits de l’eau.

  • DEPLACEMENT DANS LE VERGER : Le responsable attribue un rang au cueilleur avec un roulement pour éviter qu’une personne ne se retrouve sur le même rang aux cueillettes suivantes, et enregistre n° de cueilleur et n° de rang. Le cueilleur devra suivre les allées pour se rendre à son point de cueillette. Il est interdit de couper à travers les rangs (arbres abîmés, lignes d’irrigation déplacées, terre tassée, fruits détachés etc) et de casser des branches.
  • Pas d’horaires prédéterminés de pause.  Chaque personne s’arrête quand elle en a besoin tout en restant raisonnable sur la fréquence et la durée des pauses. Il y a une réserve d'eau non potable sur chaque vergers. Bien refermer après usage. Des toilettes sèches seront installées à proximité immédiate des vergers (prévoir papier WC). Les vergers, source d’alimentaire, ne sont pas des toilettes ! Tout contrevenant s’expose au licenciement pour faute inexcusable.
  • Il est demandé au cueilleur de signaler au responsable toute anomalie constatée dans les vergers (tuyau percé, nid d’insectes, arbuste arraché etc). Exceptionnellement le cueilleur se chargera d’éliminer lui même une grande herbe qui pourrait le gêner pour la cueillette.

Depuis 1986, Geoffrey Estienne cultive des myrtilles et emploie des salariés. La bonne ambiance et le bon esprit d’équipe sont une de ses exigences. C’est une bonne condition pour avoir un bon fruit. Toutefois, à la suite de certains dérapages graves (fraude aux étiquettes de plateau, vol de fruits retrouvés dans les coffres de voiture ou vols d’effets personnels, cendres de cigarettes ou chewing-gum dans les plateaux, déchets et détritus à l’abandon, vitesse excessive sur les chemins etc...), il a été décidé de sanctionner tout contrevenant à ce règlement (que ce soit pour un problème d’hygiène, de qualité des fruits, de déchets, de non respect des consignes ou désobéissance au chef d’équipe…) voire d’engager des poursuites judiciaires en cas de vol, d’agression physique ou verbale, d’accident ou faute intentionnelle.

Toute personne recrutée reconnaît avoir lu, compris et accepté ce règlement en signant son contrat de travail.

COMMENT POSTULER ?

  1. A la page suivante vous renseignez votre adresse email.
  2.  Vous recevez dans votre boite email un lien vous donnant accès à l'inscription.
  3.  Vous renseignez toutes vos données. Celle ci seront importées dans l entreprise et permettront de vous embaucher après sélection. Soyez bien sûr des données que vous saisissez ! Si l’une de vos données change (par exemple semaines de disponibilités, n° de téléphone), recommencez votre inscription.
  4. Envoyez nous obligatoirement par La Poste les photocopies de vos documents d'identité en deux exemplaires et si vous êtes secouriste, adressez aussi copie de votre attestation Premier secours en cours de validité, à MYRTILLES DU TRIMOULET Le Trimoulet 23600 BOUSSAC-BOURG – France. Les photocopies de vos documents doivent être lisibles, valides sur feuille blanche au format A4 agrafées. Nous ne réceptionnons pas de documents par email. L’inscription est validée seulement à réception de vos documents.

OU SE LOGER ?

Pas de logement sur place ; prévoir à l’avance votre logement : par exemple location de maison ou appartement à plusieurs ou campings alentours. Le camping est la moins bonne solution d’hébergement.

Mise à disposition d'un mobilhome pour 2 personnes maximum : couple sérieux et fiable ou parent-enfant sérieux et fiable..

Au verger de Clugnat (14km de Boussac) un mobilhome sera mis à disposition de deux personnes salariées en cueillette aux Myrtilles du Trimoulet.

Elles auront pour mission en contrepartie :

- assurer la sécurité des vergers en garantissant une présence quasi permanente mais obligatoire tous les soirs sur le site (week end compris).

- ouvrir et fermer une vanne d'eau d'irrigation en fonction des consignes transmises.

- effectuer des menues taches d'entretien.

Ces personnes doivent s'engager sur la durée pour toute la période de récolte et disposer d'une voiture. Me contacter par mail à blueberries@infonie.fr avec lettre de motivation et CV. Merci.

MOYEN DE LOCOMOTION :

Le Pôle ressource mobilité (réseau d acteurs Pole Emploi+Conseil départemental+FSE) propose une location de véhicule (du scooter à la voiture) sous condition (projet et situation : RSA, AAH, demandeur d'emploi..)

tel 05 55 63 93 20

QUELQUES CONSEILS PRATIQUES :

Protégez vous des coups de soleil en apportant avec vous les protections nécessaires. Pensez à apporter de l’argent pour votre vie hors entreprise (nourriture, logement, carburant, téléphone, loisir etc…).

RAPPEL ET MISE EN GARDE:

  • Pas de cueillette en cas de pluie ou quand la température dépasse 25°c à l’ombre. Dépendant entièrement de la météo et de la maturité des fruits, l’entreprise ne peut garantir un emploi permanent occupant toutes les journées de toutes les semaines…
  • En juillet 2007 avec des pluies incessantes, des cueilleurs venant de loin, hébergés en camping n'ont pas pu travailler pendant une semaine… ils n'ont donc pas gagné d'argent mais devaient cependant couvrir leurs frais quotidiens !
  • En dehors de la période d'essai, le CDD peut être rompu par le salarie avant le terme prévu dans les cas suivants :
    -  accord entre l'employeur et le salarié,
    -  faute grave (ou faute lourde) du salarié ou de l'employeur,
    -  force majeure (l'élément constituant la force majeure doit être imprévisible, insurmontable),
    -  à la demande du salarié, lorsqu'il justifie d'une embauche en CDI.
  • L’absentéisme pénalise l’équipe et l’entreprise. Pour tout salarié qui quitterait l’entreprise sans justification préalable effectuée auprès de Mr G Estienne et sans respecter le préavis pour démission, l'employeur est en droit de demander le remboursement de la somme investie (120€) ainsi que des dommages-intérêts. De plus la prime d'assiduité serait perdue.
  • Un logement en dur est requis : pas de camion ou camping sauf si vous êtes certain de rester, je dois détecter les personnes peu fiables qui prendraient la place d une personne sure et fiable.
  • Envoyez uniquement les documents demandes agrafés et par la poste.
  • Ce n'est qu' en fin de saison que vous recevrez par la poste les documents vous concernant (bulletin de salaire + attestation pole emploi + chèque).

Votre temps et le notre sont précieux, murissez bien votre décision et si c'est la motivation qui l’emporte alors c’est avec plaisir que nous vous accueillerons au sein de notre exploitation. Renoncez si vous n'êtes pas capable ! Merci.

Et souvenez vous :

  • Si vous êtes sélectionnes, vous serez contactés par e-mail pour convocation à la réunion du samedi 09 juin 2018 à 13h30.
  • Merci de ne pas téléphoner.

J'ACCEPTE LES CONDITIONS GENERALES DE MYRTILLES DU TRIMOULET ET JE SOUHAITE PROPOSER MA CANDIDATURE
(Vérifiez votre dossier spams si vous ne recevez aucun email de notre part)


À voir également

candidats.jpg

Job-embauche

Espace candidats, inscriptions et guide

Lire la suite